Transition énergétique définition

Transition énergétique : la définition

Souvent utilisé pour expliquer les actions politiques engagées ou pour décrire les efforts menés par des entreprises, le terme transition énergétique possède une vraie complexité. Pour mieux comprendre les enjeux propres à la transition énergétique, voici une définition complète.

C’est quoi la transition énergétique ?

Définir la transition énergétique doit se faire en ayant deux notions en tête. Le terme transition désigne le passage d’un état actuel vers une nouvelle solution, plus durable. Lorsqu’il s’agit d’énergie, et donc de transition énergétique, l’idée est d’abandonner progressivement le recours à certaines énergies réputées polluantes ou non-durables, pour préférer des énergies plus propres et renouvelables. Mais il ne s’agit pas uniquement d’économie et d’écologie.

La transition énergétique désigne une modification structurelle profonde des modes de production et de consommation de l’énergie. Il ne s’agit pas de modification à la marge mais bien de changements forts liés à des évolutions techniques et technologiques, à un déploiement complet d’une nouvelle infrastructure et à des actions concrètes sur le terrain. Les mesures pour la transition énergétique sont fortes.

En France, on peut utiliser la définition inscrite dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte datant de 2005 pour mieux comprendre le sujet. La transition énergétique y est présentée comme un « mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises ». On retrouve bien les composantes économiques, environnementales, sociales.

« Mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises. »

Loi de la transition énergétique pour une croissante verte, 2005.

Les enjeux environnementaux de la transition énergétique

En matière d’environnement, l’objectif de la transition énergétique est de lutter contre le réchauffement climatique en limitant l’impact des activités humaines. Pour cela, il faut trouver de nouvelles solutions de mobilité propre, agir sur le volume de déchets ou encore trouver des sources d’énergie renouvelables.

Les enjeux politiques la transition énergétique

En matière économique, le défi central de la transition énergétique est d’apporter à chaque acteur une meilleure indépendance. Il faut sortir de la dépendance aux énergies fossiles et parfois de la dépendance à d’autres pays en matière d’acheminement d’énergie. En retrouvant une forme de souveraineté énergétique, la transition peut améliorer les performances commerciales françaises et mener à une croissance économique forte.

Les enjeux sociaux de la transition énergétique

Enfin, sur le plan social, la transition énergétique doit permettre de moderniser le parc de logements existants et de sortir de la précarité énergétique de nombreux ménages. Avec des équipements plus modernes et plus performants, de nombreuses familles peuvent espérer une réduction de leur facture énergétique et profiter d’un confort retrouvé au quotidien. La transition énergétique doit en parallèle contribuer à la création d’emplois et au développement d’une économie vertueuse.

Selon les pays, l’équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et sociales varie. Cela aboutit à une définition de la transition énergétique différente.

La transition énergétique est transverse à plusieurs composantes : économiques, environnementales, sociétales.

La transition énergétique c’est quoi ? Les enjeux de ce changement profond

La transition énergétique vise à améliorer l’utilisation que nous faisons de l’énergie mais pas seulement.

  • Passer à des énergies propres doit permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre,
  • Sortir de l’utilisation d’énergies réputées dangereuses ou avec un risque fort peut permettre une meilleure stabilité du système énergétique,
  • Hier centralisé et homogène, le système de production et de distribution d’énergie doit transiter vers un état plus étalé avec des aménagements divers,
  • Enfin, la réduction de la consommation d’énergie voulue par la transition doit contribuer à réguler les inégalités d’accès entre consommateurs (à l’échelle locale, nationale et internationale).

Lorsque l’on parle de la définition de la transition énergétique, on ne peut pas ignorer le sujet de la transition entre les énergies carbonées vers les énergies durables. Les énergies carbonées (pétrole, gaz naturel, charbon) sont souvent celles qui sont pointées du doigt pour leurs effets sur notre environnement. Bien que moins polluante – mais suscitant des questions en matière de gestion des déchets et de sécurité – l’énergie nucléaire est elle aussi catégorisée parmi les énergies actuelles dont il faut « sortir ».

Quelles sont les énergies renouvelables qui constituent la finalité d’une politique de transition énergétique ? L’énergie solaire (thermique ou photovoltaïque), l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, l’énergie géothermique et enfin l’énergie marémotrice.

Objectif transition énergétique

La loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2005 a fixé de grands objectifs de transition énergétique pour la France. En ce qui concerne le mix énergétique utilisé dans l’hexagone, l’ambition est la suivante :

  • Réduire la consommation primaire d’énergies fossiles de 30 % progressivement d’ici à 2030 par rapport à 2012 (et de 50 % en 2050 par rapport à 2012),
  • Rendre la part des énergies renouvelables (EnR) de plus en plus forte afin qu’elles atteignent 23 % de la consommation d’énergie finale en 2020 et 32 % en 2030,
  • Diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 (en comparaison avec les données de 1990),
  • Atteindre la neutralité carbone en 2050,
  • Abaisser à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité en 2025,
  • Faire que l’ensemble des logements soient conformes aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) d’ici 2050.

Conseil en transition énergétique

Puisque l’énergie que nous utilisons actuellement est majoritairement issue de ressources fossiles, non renouvelables et polluantes, une transition doit être mise en œuvre. Cela sous-entend un changement de modèle pour trouver plus de sobriété et d’efficience. Dans ce cadre, l’activité de conseil en transition énergétique émerge.

De nombreuses start-up en transition énergétique existent aujourd’hui avec des solutions innovantes, des produits et services qui s’inscrivent dans la démarche de transition énergétique. Certaines sont spécialisées dans le conseil. Il existe des entreprises dans des segments divers comme les énergies renouvelables, le stockage et le transfert, l’efficacité énergétique et les services et technologies auxiliaires.

Tout savoir sur la transition énergétique :

Commentaires récents

    Catégories